Fabien Pinckaers, CEO Odoo, is Manager of the Year 2020 (FR)

Jan 06, 2021

The jury of Manager of the Year for "Trends-Tendances" has chosen to crown Fabien Pinkaerts, the CEO behind one of the most important, entrepreneurial "success stories" from Wallonia. Odoo was BelCham's 2018 "Most Promising Company" winner. 

Le jury du Manager de l'Année de "Trends-Tendances" a fait le choix de couronner l'entrepreneur derrière l'une des plus importantes "success story" du numérique francophone. Pour l'incroyable parcours d'Odoo depuis 16 ans mais aussi pour l'audace et la vision de son fondateur et CEO.

La deuxième est la bonne! Si l'année passée, Fabien Pinckaers n'avait pas été (assez) plébiscité par nos lecteurs pour rencontrer le jury du Manager et décrocher le titre, cette année, le fondateur et patron d'Odoo emporte, haut la main, la compétition. Il devient ainsi le 36e Manager de l'Année... mais aussi le plus jeune de l'histoire du prestigieux prix décerné chaque année par Trends-Tendances depuis 1985. Car même s'il dirige désormais une entreprise de 1.150 personnes valorisée à 400 millions d'euros, Fabien Pinckaers n'a toujours que... 41 ans.

Lire aussi: Dirk Coorevits, lauréat néerlandophone 2020 du Manager de l'année

Pourtant, il en a parcouru, du chemin, depuis son kot d'étudiant où il a fondé Tiny, l'ancêtre d'Odoo (qui s'est aussi appelé OpenERP un moment). C'est en effet en tant qu'étudiant qu'il a démarré son entreprise, devenue aujourd'hui l'étendard de la tech wallonne "nouvelle génération". Si la fin du siècle dernier a vu cartonner des entreprises comme EVS (traitement d'images vidéo) ou IRIS (gestion de documents), les années 2000 ont surtout vu naître Odoo, désormais considé- rée comme la plus belle success story de l'univers des start-up de la tech francophone dans notre pays.

Mais peut-on encore considérer Odoo comme une start-up? La firme qui, depuis 16 ans, propose en open source un logiciel de gestion en intégré disposant de modules très variés (ERP, CRM, comptabilité, création de sites web, e-commerce, etc.) aligne des chiffres particulièrement étonnants: pas moins de 6,5 millions d'utilisateurs, essentiellement des PME, dont une partie d'entre elles payent des modules premium et permettent de générer un chiffre d'affaires (mondial) de l'ordre de 100 millions d'euros en 2020, soit une croissance de plus de 50% à en croire le patron.

Il faut dire que si Odoo n'a plus l'allure d'une petite start-up, elle en conserve l'agilité pour assurer sa forte croissance. Sans oublier le réseau des 3.000 partenaires revendeurs qui, d'après la firme elle-même, donnerait du travail à 43.000 personnes dans 130 pays.

Suite logicielle de gestion

Concrètement, Odoo propose une suite de logiciels qui couvrent tous les aspects de la gestion des entreprises. On y trouve des modules pour la facturation, la comptabilité, les achats, les inventaires, le marketing, etc. A côté des offres totalement gratuites, Odoo propose ses modules "améliorés" en version payante mais pas question ici de contrats de dizaines de milliers d'euros: le pricing de la société est simple ; les tarifs démarrent à 18 euros par mois et par utilisateur...

S'il affiche une très belle réussite entrepreneuriale, Fabien Pinckaers a aussi séduit le jury du Manager de l'Année pour son approche origi- nale de patron et manager d'équipes, pour sa capacité à faire des choix radicaux et forts pour son entreprise et pour la vision à long terme qu'il développe. Pas plus tard que mi-décembre, il annonçait son intention d'engager pas moins de 1.000 personnes en 2021, dont la moitié en Belgique, pour renforcer les équipes, ce qui ferait doubler Odoo de taille!

L'entrepreneur fait le pari d'une reprise économique en 2021. Il compte aussi sur le succès de plusieurs développements menés ces derniers temps dont sa firme pourrait commencer à récolter les fruits: d'abord, l'approche de grands comptes qui commenceraient à s'intéresser aux solutions d'Odoo alors que jusqu'ici, la société ciblait surtout les PME ; ensuite, de nouvelles versions de produits de comptabilité, d'e-commerce et de création de sites web qui décollent progressivement.

Mais la vision du patron porte bien au-delà de 2021. Fabien Pinckaers n'en démord pas: Odoo n'en serait qu'au début de son aventure. Forte d'une croissance de l'ordre de 50% chaque année depuis sa création, l'entreprise, qui peut d'ores et déjà s'appuyer sur la récurrence de 83% de son activité (les entreprises paient des abonnements), pourrait devenir un mastodonte de la tech européenne. C'est le défi que se fixe le nouveau Manager de l'Année: pourquoi la société ne compterait-elle pas 10.000 personnes dans cinq ans?

Source: Trends/Tendances


Other news